Salle de réunion

La ​salle de réunion ​des Écumes Oubliées se trouve dans l’annexe au bâtiment principal: sobre et accueillante, elle dispose de tous les équipements requis pour des sessions qualitatives et connectées: grande table longiligne visant à rapprocher au maximum les participants et à maximiser l’efficacité de

leurs communications, vidéoprojecteur braqué sur le plafond incurvé de la salle afin de proposer une expérience de visionnage inédite évitant à tous d’avoir à trop détourner le regard, plugs de recharge USB, ordinateurs Imac dernière génération incrustés dans les tables et partageant un même disque distant, accès à Internet par fibre optique d’une confidentialité absolue… La salle s’illumine en outre de toute part du fait de la présence de larges baies vitrées donnant sur les campagnes alentours. En prime de la location des lieux pour la journée, l’hôtel offre aux entreprises la possibilité de venir passer une journée entière à la date de leur choix pour s’initier aux cultures locales tout en consolidant les liens internes des équipes: balades à cheval sur les plages de la Côte Sauvage, dégustation de cidre, confection de crêpes, plongée sous-marine, échappée belle en catamaran… L’esprit de ces journées est résolument tourné vers le ​team bonding d’entreprises nouvelle génération qui perçoivent dans les voyages d’affaire une occasion privilégiée de nourrir la culture d’entreprise tout en flattant la créativité de chacun via des activités donnant l’impression de faire partie d’une seule et même famille.

Lors des sessions de réunion, le petit-déjeuner est systématiquement servi aux participants via un buffet concocté par les cuisines deux étoiles de l’hôtel; c’est l’occasion pour beaucoup de s’attarder quelque peu avant de commencer la journée du bon pied, fort des bienfaits d’aliments sélectionnés avec soin par des nutritionnistes reconnus. Un espace annexe de bien-être et de relaxation est par ailleurs mis à disposition des groupes de réunion afin de leur permettre de respirer et de recouvrer leurs esprits avant de poursuivre plus en avant leurs conversations bureaucratiques: au programme, mélodies de coquillages, sons des vagues de la mer lointaine, hublot emménagé au plafond pour vous laisser emplir de soleil, thé au gingembre et rocking chairs.

En cas de besoin, il est possible de solliciter pour un groupe d’employés les services d’une navette spéciale qui viendra les récupérer à l’entrée de la gare de Quiberon pour les conduire jusqu’aux confins de la Pointe du Conguel où se trouve l’hôtel. Le propriétaire étant collectionneur de voitures anciennes, ne soyez pas surpris de voir débarquer une Citroën DS, une Rolls Royce Drawn Drophead ou une Ford Model T pour venir vous accueillir: il adore surprendre ses invités! Pour ceux qui désireraient une atmosphère plus relâchée et un peu moins collet-monté, il est à noter que la pièce se prête aux plus divers évènements qui soient; au fil des années, on a ainsi pu assister à des réunions business à la japonaise (coussins de sol Makura, poufs en chintz et encens exotiques), à des repas de famille, à des rencontres de speed dating, à des classes de yoga ou encore au tournage de spots publicitaires.

On mentionnera pour terminer la présence d’une terrasse couverte (qui peut être mise à nue) au-dessus de la salle principale de réunion: cet espace peut être usité pour les repas d’entreprise mais également pour les réunions elles-mêmes puisqu’il se trouve équipé de facilités similaires à celles de la salle principale et dispose en prime d’un petit espace botanique aux senteurs envoûtantes: par beau temps, avouez qu’il serait dommage de se priver de cette utopie solaire! Fait original: on accède à la terrasse via une petite échelle tressée de cordes, typique de la région, et propice à se sentir l’âme d’un aventurier le temps d’une ascension. Les abords de la terrasse sont aussi habités par quelques magnifiques espèces d’oiseaux exotiques (Moineau du Japon, Diamant de Gould) qui jurent parfaitement avec l’océan et insufflent la sensation d’avoir délocalisé les bureaux aux antipodes. Pour faire appel au service de restauration, nulle technologie et encore moins de cris tout juste bons à terroriser les mouettes sont nécessaires: vous pouvez sonner la cloche de ralliement (artefact retrouvé sur un navire pirate du XVIIe siècle et restauré par un artisan de Quiberon) ou, mieux encore, écrire sur un papier votre commande avant de l’attacher au crochet de l’un des pigeons voyageurs appartenant à la maîtresse de maison.